Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Bandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

KESKIDI - Articles

Retour
Véronique BERNE
Le 6 avril 2018
Le jour où j'ai participé pour la 1ère fois aux journées de l'ANR à Nîmes

Le jour où j'ai participé pour la 1ère fois aux journées de l'ANR à Nîmes

Je me lance…

Je suis Véro, 47 ans, maman de 3 enfants dont l’ainé a une neurofibromatose de type I. Il avait 16 ans quand je suis venue pour la 1ère fois aux journées nationales à Nîmes. Faisant partie de l’association Coccin’rock, et étant sur place il était évident pour moi d’y participer.

Ça m’a fait du bien de me sentir entourée par des personnes ayant la même problématique.

J’étais avec ma maman et c’était bien de partager ensemble ce moment. Grâce à l’association Coccin’rock, je connaissais plusieurs personnes aussi de l’ANR, cela nous a permis  de nous revoir, et de pouvoir échanger.

J’ai apprécié  de voir des personnes ayant la même maladie que mon fils, avoir une vie sociale, un travail… Ça m’a rassuré.

Ce qui a été bénéfique, c’est le partage,  et c’est très important de savoir que les recherches avancent.

Il y avait des gens de partout en France, de plusieurs générations.

On peut donner des conseils, écouter et être écouté.

On se rend compte que nous ne sommes pas seuls face aux difficultés que l’on peut rencontrer.

C’est bien de se sentir entouré et compris.

Consultez également
Le jour où j'ai participé pour la 1ère fois aux journées de l'ANR

Le jour où j'ai participé pour la 1ère fois aux journées de l'ANR

Florence, 41 ans, deux enfants de 16 et 9 ans, mutation spontanée NF1 chez l’aîné, anomalie...

Florence VIDAL
5 février 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus